NOVASOL Coastal Care 2016
Arriving on a Saturday will increase the number of available properties

NOVASOL Coastal Care 2016

Selon National Geographic, plus de 100 millions de tonnes de plastique flottent dans nos océans actuellement et chaque année, plus de 100 000 animaux marins et oiseaux connaissent une mort douloureuse du fait de l’ingestion de plastique. La pollution liée aux déchets qui finissent dans nos océans menace très sérieusement le bien-être des populations, de la vie sauvage et de l’économie locale.

 

Chez NOVASOL, nous voulons aider à sauver les océans et la faune! Nous avons décidé d’organiser, à échelle Européenne, un événement « NOVASOL nettoie les côtes ». NOVASOL Coastal Care fait partie de la campagne internationale de nettoyage des plages (International Coastal Cleanup) – le plus gros effort mondial et bénévole de nettoyage des voies navigables et des océans.

NOVASOL Coastal Care 2016


Où, quand et comment?

En France, NOVASOL Coastal Care 2016 aura lieu à Cannes, le 17 Septembre 2016. Nous nous donnerons rendez-vous sur la plage numéro 15 des plages du midi (le scoubidou) au 1 boulevard du midi Jean Hibert, 06400 Cannes. L’horaire vous sera communiqué ultérieurement. Il vous sera fourni des gants, des sacs poubelle et un carnet sur lequel vous pourrez noter quels déchets vous collectez. Nous partirons ensuite tous ensemble pour nettoyer la plage.

 

Si vous avez des questions concernant cet événement, merci de contacter Manon MEGE soit par téléphone au 01.64.17.36.57 soit par mél à l’adresse: manon.mege@novasol.com

 


Vous n’êtes pas proche de l’événement ?

Même si vous n’avez pas la possibilité de participer à l’événement, vous pouvez vous aussi agir pour la protection de la faune, de nos littoraux et océans, en nettoyant près de chez vous.

 

Faire votre propre nettoyage ne répond pas à autant d’exigences que ce que l’on pourrait penser ; en fait c’est assez simple. Vous n’avez qu’à partir avec quelques sacs poubelle sur la plage, dans le parc ou tout autre lieu qui nécessite d’être nettoyé proche de chez vous. Il n’est pas nécessaire que vous soyez proche de la mer. Les déchets voyagent et en réalité, tous les cours d’eau mènent à l’océan.

 

Vous pouvez vous inscrire ci-dessous en choisissant l’option “My own cleanup”. Vous recevrez alors un mél et un document qui vous permettra de noter ce que vous collectez. Vous aussi, faites un geste pour l’environnement !

 

Nous espérons que vous nous aiderez à protéger le futur de nos océans en participant au NOVASOL Coastal Care 2016. Vous trouverez plus d’informations au sujet de la cause défendue par cet événement et si vous faites défiler la page vers le bas, vous pourrez vous inscrire pour participer à l’événement – ou faire votre propre nettoyage.

 

Vous pouvez bien entendu partager des photos et des commentaires en utilisant le hashtag : #novasolcoastalcare16


Pourquoi faisons-nous l’inventaire des déchets que nous collectons ?

Noter quels déchets nous ramassons durant le nettoyage est en fait une grosse partie du nettoyage. Même si cet événement est formidable, malheureusement il ne suffit pas. Il s’agit simplement d’un pansement, aussi essentiel et important soit-il. Les océans sont remplis de déchets qui n’atteignent jamais les côtes – et nous ne serons jamais capables de les nettoyer tous étant donnée la vitesse à laquelle ceux-ci sont jetés dans l’océan.

 

De ce fait, Ocean Conservancy, à l’origine de cette campagne internationale de nettoyage des plages, recueille des informations au sujet de la pollution. Ceci permet d’appuyer le travail de recherche pour trouver des solutions innovantes et durables qui, espérons-le, permettront de résoudre le problème de pollution dans son ensemble.

 

Les informations que vous enregistrez dans les formulaires sont alors répertoriées dans la base de données de Ocean Conservancy, base de données la plus importante au monde, classant par objet puis par localisation les déchets trouvés proches du littoral. En 30 ans, plus de 225 millions d’objets retrouvés dans les déchets ont été enregistrés et retirés. Grâce aux nettoyages, non seulement nos plages sont plus propres et saines, mais nous avons également une base de données remarquable que les chercheurs utilisent pour développer des solutions qui permettront de faire en sorte que nos déchets n’atteignent jamais la plage.


La menace

En moyenne, chaque Européen utilise et jette plus de 100 kg de plastique par an. La grosse majorité de ces déchets finit dans la mer et comme le plastique ne se décompose pas, il peut rester jusqu’à 500 ans. Cette énorme quantité de déchets est une menace sérieuse pour la faune marine. Beaucoup d’espèces, comme les phoques, les dauphins et les tortues de mer, peuvent se retrouver coincées dans des déchets plastiques et de ce fait devenir des proies faciles pour les prédateurs ou encore se noyer ou mourir de faim.

 

Les autres animaux ne meurent pas directement du fait de la présence du plastique mais celui-ci pose tout de même un sérieux problème. En effet, dans certaines zones de l’océan, on trouve jusqu’à 60 fois plus de plastique que de plancton. Beaucoup d’animaux prennent alors le plastique pour de la nourriture. Le plastique est cassé en particules microscopiques et les animaux l’ingèrent par accident.

 

Les baleines, par exemple, dépendent du plancton dont elles se nourrissent. Lorsqu’elles mangent, elles ingèrent une quantité massive d’eau et l’éjectent à travers leurs « fanons », qui leur permettent de piéger le plancton et, malheureusement, de petits morceaux de déchets plastiques, à l’intérieur de leur gueule.


Les conséquences

Lorsque les animaux ingèrent du plastique, celui-ci remplit leur estomac, ce qui leur donne la fausse impression qu’ils ont mangé convenablement. Les animaux ne mangent donc pas suffisamment et meurent principalement de faim, avec un estomac rempli de plastique.

 

En Janvier, 29 cachalots se sont échoués atour de la Mer du Nord. 13 d’entre eux se sont échoués en Allemagne et lorsqu’ils ont été examinés, tous avaient l’estomac plein de plastique.

 

A Noël, en 2015, une orque s’est échouée sur les « Lookout Rocks », en Afrique du Sud. Il n’a été retrouvé aucune nourriture dans son estomac hormis une quantité énorme de déchets tels que des pots de yaourts, des emballages alimentaires et la semelle d’une chaussure. Un chercheur spécialisé dans les mammifères marins a précisé qu’il suspectait un empoisonnement au plastique menant à une impossibilité de chasser car l’orque était devenue trop faible. Elle se serait alors dirigée vers les côtes pour trouver plus facilement de la nourriture, ce qui l’aurait fait échouer.

 

Il ne s’agit là que de quelques exemples terribles des conséquences du plastique sur la faune marine.


Une menace pour l’homme

Le plastique est aussi une menace pour les humains. Les particules plastique peuvent absorber des toxines agriculturales et industrielles concentrées qui peuvent se retrouver dans le poisson ou d’autres espèces marines et donc finir dans nos assiettes. Lors de la fabrication du plastique, de nombreux produits chimiques dangereux sont utilisés. Ces produits chimiques peuvent être transmis par l’air, l’ingestion ou le toucher, directement au corps humain. Une exposition à ces produits peut engendrer un risque de cancer, d’asthme, d’infertilité ou des dérèglements au niveau du développement.

 

Il va sans dire qu’il est dans l’intérêt de chacun de trouver une solution à ce problème de pollution plastique. Il y a de l’espoir. Chaque jour, des chercheurs travaillent pour résoudre le problème – et chez NOVASOL, nous voulons faire partie de la solution.